Semaine dans l'assiette d'une diététicienne

Dernière mise à jour : 27 avr. 2021


En tant qu'étudiant, au jeune employé, vous cherchez à vous faciliter les choses au maximum.

C'est la raison, pour laquelle j'opte souvent pour des plats rapides et facile à faire.

(VOIR MENU, ci-dessous en pièce jointe).


PETIT DÉJEUNER

Dès que j’ouvre les yeux, je prends un grand verre d’eau.

Ensuite, je prends une grande tasse de café avec un peu de lait (de vache) et sans sucres.

Selon mes envies du moment (salées ou sucrées), le jour de la semaine et l'heure à laquelle je me réveille mon petit-déjeuner varie (voir section petit-déjeuner).

**bonnes raisons de choisir des fruits et légumes surgelés : déjà lavés, épluchés et coupés en morceaux, les fruits et légumes surgelés nous permettent d’équilibrer nos repas tout en gagnant du temps sur la préparation et la cuisson. Lorsque les pauses du midi sont rapides et que le rythme de vie ne nous permet de pas de passer nos soirées et nos week-ends à cuisiner, cette solution peut s’avérer très pratique et moins chère ! Différentes études, ont prouvé que non seulement les produits surgelés sont aussi riches d’un point de vue nutritionnel que les aliments frais, mais qu’ils sont parfois même meilleurs. En effet, lorsqu’ils sont surgelés rapidement après la cueillette et dans de bonnes conditions (privilégiez-le bio.), ces fruits et légumes ne perdent pas leurs qualités pendant le transport et le stockage, contrairement aux produits frais.


BOIRE DE L'EAU

Je prends de l’eau au réveil, pendant que je me prépare, après un repas et durant mes longues heures de travail. Je bois donc de l'eau tout au long de la journée, il n'y rien de plus important que de s'hydrater (il ne faut pas attendre d'avoir soif pour boire!).


DÉJEUNER

Je cuisine souvent en grandes quantités la veille afin de pouvoir l'utiliser au déjeuner, pour que ce soit plus rapide et pratique et j'accompagne souvent cela de crudités et d'une salade composée.


EN DEHORS DES REPAS

Je mange des fruits tous les jours (souvent des pommes). Mais quand j’ai une petite (et réelle) faim, je me fais un bol de fromage blanc (0 % de MG) ou de flocons d’avoine avec des fruits rouges (surgelés) et du miel.

Souvent, je grignote des fruits oléagineux.


DÎNER

Je suis une grande fan de légumes et j’en mange sous toutes les formes parce que c'est bon et rapide.

La règle d’or : penser légumes d’abord ! Je choisis toujours en premier les légumes qui vont composer (et enrichir) mon assiette. Je choisis les miens surgelés. Les légumes sont pleins de nutriments et peu caloriques. En général, je n’y vais pas de mains mortes : une bonne portion de légumes, comme ça, je suis rassasiée ! Et puis, psychologiquement, ça aide de voir une assiette bien remplie ! Je varie un peu, mais souvent (car j’adore ça), je fais un mélange de courgettes, poivrons accompagnés d’oignons, cuits à l’huile d’olive.


Ensuite, je réfléchis à ma portion de protéines : viande rouge ou blanche, poisson ou œufs.

Puis les glucides : sois des féculents (riz, pâtes, boulghour, quinoa, blé, couscous) ou un morceau de pain (pain de seigle avec des graines de courges). En boisson, de l’eau. Toujours.

Ce n’est pas toujours le cas, mais, en général, j’essaye de faire un plat plus léger le soir.


Ce n’est pas manger sainement en quotidien qui est en soi qui est difficile. Pour ça, il suffit de s’intéresser un minimum à la nutrition et on comprend très vite ce qu’il faut manger et ce qu’il ne faut pas manger. Une fois qu’on sait, suffit pour faire les bons choix alimentaires, de cuisiner, et le tour est joué ! Les kilos s’envolent naturellement.


Ce qui est difficile, en général, c'est de cuisiner. Quand on travaille, qu’on a une famille à s’occuper (ce n’est pas mon cas, mais je sais ce que c’est.) ou toute autre activité, il peut être difficile de consacrer du temps à la cuisine de nos plats. Mais tout est dans l’organisation : prendre une ou deux heures dans la semaine pour préparer ses plats à l’avance, en “gros”, pour la semaine. Une fois que c’est fait, plus besoin de s’en préoccuper ! Je sais que la flemme, la fatigue ou le désintérêt peuvent aussi nous démotiver à cuisiner. Mais, même dans ce cas, il n’y a pas d’astuce miracle, il faut se forcer. Il faut se dire que cuisiner est impératif pour avoir ligne et santé, que nous n’avons pas le choix.


MANGER SAINEMENT QUAND, AUTOUR DE NOUS, PERSONNE NE MANGE SAINEMENT

Malheureusement, nous baignons dans la malbouffe sans nous en rendre vraiment compte. La malbouffe est devenue une “normalité” pour tous. Du coup, quelqu’un qui décide de manger sainement se retrouve un peu seul au monde. Mais il ne faut pas hésiter à parler de notre décision de mieux manger.


CONTRÔLER SES ENVIES FACE À SES PÉCHÉS MIGNONS

Difficile quand nous sommes envahis de malbouffe. Tout autour de nous il y a des tentations (pâtisseries, chocolat, bonbons…). Pas facile d’y résister tout le temps. Pour cela, j'en reviens à la planification. Il est important de faire une liste de courses avant de faire ses achats en ayant en tête un menu pour la semaine (je vous propose dans un post un menu type afin de vous orienter.) de la sorte, vous aurez tous les ingrédients nécessaires pour vous concocter des repas sains et équilibrés.

Achetez seulement un produit "plaisir" pour la semaine, ainsi, vous éviterez les excès.


Les 5 conseils diététiques :

  • Manger de tout en évitant tout ce qui est industriel. Préparer des assiettes composées de protéines, lipides et glucides avec toujours une grosse portion de légumes (pour le déjeuner et le dîner).

  • Toujours boire de l’eau et à longueur de journée.

  • Ne pas remplir mes placards de gâteaux, de cookies et tout autre produit sucré, mais le gorger d'alternatives faites maisons plus saines (voir partie "snacks").

  • Ne surtout pas se priver si l’envie apparaît et semble insoutenable. La privation n’est pas saine. Se faire plaisir tout en restant raisonnable. Lorsque l’on sent qu’on peut se contrôler, il faut en profiter pour bien agir.

  • Personne n’est parfait. Personne ne mange parfaitement, sainement. Ça arrive à tout le monde de craquer, même les diététiciennes. On est tous humains. Manger bien et sain au quotidien, sans se priver ni se frustrer, c’est la clé de la réussite (et des kilos en moins).

Semaine dans l'assiette d'une diététic
.
Download • 332KB



16 vues0 commentaire