Les fruits « non-climactériques » et « climactériques », vous connaissez ?

Dernière mise à jour : 26 août 2021

Un fruit climactérique est un fruit sensible à la phytohormone végétale nommée éthylène. L’éthylène est responsable de la maturation de certains fruits, mais pas tous ! Un fruit non climactérique est donc un fruit qui ne produit pas d’éthylène.


L’éthylène, est un gaz incolore et inodore et va agir comme messager pour signaler aux enzymes, qui se trouvent dans les fruits, de débuter le processus de maturation.

Le fruit climactérique assure sa propre production d’éthylène et peut, par conséquent, continuer la maturation même après la cueillette. Les fruits climactériques qu’ils soient d’une même espèce ou d’espèces différentes, lorsqu’ils sont entreposés côte à côte agissent sur leur maturation respective.


L’erreur de conservation la plus commune est l’entreposage des fruits ! Si vous voulez conserver vos fruits plus longtemps, il faut bien les connaître.


Les fruits non-climactériques peuvent être abîmés par l’éthylène dégagé par les fruits climactériques. En présence d’éthylène, ces végétaux réagissent, vont respirer plus rapidement, ce qui réduit leur durée de vie et vont transpirer, ce qui les rend mous.


Quelques exemples pour mieux comprendre :


👉🏼Si on mélange les pommes (climactériques) avec les oranges (non climactériques), l’éthylène de la pomme va détériorer l’orange, qui se conservera moins longtemps !

👉🏼La tomate peut être cueillie verte et mûrir par la suite dans notre cuisine, car elle dégage de l’éthylène, elle est donc climactérique.

👉🏼 La myrtille récoltée non mûre ne pourra jamais mûrir, elle restera inconsommable et pourrira, car elle ne dégage pas d’éthylène, elle est donc non climactérique.

👉🏼L’ananas est un fruit climactérique, il ne produit pas d’éthylène. Une fois cueilli, il ne peut devenir plus sucré ou moins acide. Cependant, sa pelure deviendra jaune-brune et sa chair ramollira, mais cela est dû au dépérissement du fruit et non à son mûrissement.

5 conseils diététiques :


  • Séparer les fruits climactériques abîmés, entre-eux pour éviter qu’ils ne pourrissent trop vite .

  • Les fruits climactériques, ce sont ceux qui continuent de mûrir après leur récolte. Ce n'est donc pas grave si vous les achetez un peu verts ou durs.

  • Si vous souhaitez les conserver, placez-les au réfrigérateur.

  • Au contraire, les fruits non climactériques, récoltés avant leur maturité ne pourront jamais mûrir, ils resteront inconsommables et termineront à la poubelle.

  • Séparer les fruits climactériques et non climactériques, car en les plaçant côte à côte, vous accélérez la détérioration des fruits non climactériques.




19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout